Style de management : les différents styles de management

184
Style de management les différents styles de management

Chaque dirigeant d’entreprise ou chef d’équipe définit une stratégie de management au sein de son entreprise conformément aux objectifs qu’il se fixe. Ceci étant, il est important de rappeler qu’il existe plusieurs façons de manager ou de gérer une équipe de travailleur. Si vous souhaitez mieux vous informer sur les différents styles de management, on vous explique dans cet article.

Le management directif

Le management directif encore connu sous le nom de management autoritaire est basé sur un mode d’organisation qui octroie au manager un pouvoir suprême. Ce dernier gère rigoureusement ses équipes en posant des règles strictes tout en visant un but bien précis qui est l’atteinte des résultats.

A voir aussi : Pourquoi faire le coaching en entreprise ?

Il existe d’ailleurs une norme très prise au sérieux au sein de ce style qui est le respect de la hiérarchie. Les employés ou collaborateurs n’ont pas leur mot à dire sur le mode de gestion de l’entreprise. Leur rôle constitue uniquement à obéir à l’aveuglette et de ne faire que ce qui leur a été demandé.

Ce mode d’organisation a pour avantage d’accélérer les prises de décision et d’accroître l’efficacité de la production. Néanmoins ce style de management entraîne un grand mal-être au travail, des conflits ainsi que divers problèmes sociaux dans les équipes et au sein de l’entreprise en général. Dans ce cas de figure, les employés ont un grand manque motivation concernant l’accomplissement de leurs missions.

A lire aussi : Comment faire une analyse critique d’un sujet ?

Le management persuasif

Ce genre de management consiste en une forte implication du manager lors des prises décisions tout en préservant son côté humain. Ici, les collaborateurs ont au moins leur mot à dire et sont davantage impliqués dans la gestion et la vie de l’entreprise. Leurs points de vue sont pris en compte bien que ce soit le supérieur hiérarchique qui décide toujours de la situation finale. Même s’il est moins fondé sur la dictature, le management persuasif reste plus ou moins fermé.

Ce mode d’organisation présente ainsi une autorité fondée sur la bienveillance qui crée un sentiment d’appartenance à un groupe et induit une certaine loyauté tout en consolidant les liens. Ainsi donc, les conflits sont considérablement réduits.

Toutefois, le management persuasif est perçu comme peu ouvert. C’est un mode de gestion qui offre un sentiment de liberté relativement cadré et qui est très difficile à mettre en place.

de management les différents styles de management

Le management participatif

Le management participatif est le modèle le plus célèbre et le plus utilisé en ce moment. Il est connu pour être un mode de gestion avec un système plus ouvert, mais surtout plus humain comparé à tous les autres styles. Ici, les employés sont entièrement inclus dans la vie de la société. Ils interviennent ainsi dans tout ce qui a un rapport avec les prises de décision généralement effectuées de manière transversale.

Les avantages d’un modèle si humaniste sont assez nombreux : empowermen des salariés, une excellente motivation et un bon sens du travail. On note aussi un accroissement de la responsabilité, de l’autonomie, la découverte de nouveaux talents et aussi un développement personnel favorisant une gestion des carrières optimale.

Les conseils et suggestions de tout le personnel sont mis à la disposition du manager, ce qui augmente l’innovation et la compétitivité de l’entreprise.

Le bémol est que vous risquez d’observer un certain désordre si vos employés ne sont pas assez prêts pour ce type d’organisation.

Le sérieux des employés est un facteur décisif qui requiert une attention particulière. Les prises de décision peuvent être assez lentes puisqu’elles nécessitent la pensée de divers acteurs. Ce qui peut être particulièrement désavantageux en période de crise.

Le management délégatif

Ce genre de management encore appelé management consultatif octroie une grande marge de manœuvre aux employés. Ceux-ci sont la plupart du temps sollicités lors des avis et prises de décision et très inclus dans la vie de l’équipe et de l’organisation. Ils ont toutefois des objectifs très clairs sur les performances et les résultats. Le supérieur hiérarchique doit toutefois savoir maintenir l’équilibre entre la liberté et le sérieux s’il veut augmenter la motivation et en même temps l’efficacité de sa production.

Les atouts d’un tel type d’organisation ne manquent pas : une augmentation de la motivation, une bonne cohésion au sein de l’équipe, une bonne ambiance au travail ainsi qu’une responsabilisation des collaborateurs. De même, la communication se fait sans interruption et est très fluide. Cependant, ce mode de gestion peut exercer une énorme pression psychologique chez les employés qui se voient confier plus de responsabilités.

Comme vous l’avez compris, il existe styles de managements ayant chacun des avantages et des inconvénients spécifiques. Certains d’entre eux octroient plus de liberté aux salariés. Ce qui peut être bénéfique, particulièrement lors des prises de décision puisque les avis et conseils du personnel sont mis à la disposition de la société. D’autre part, il y a des types d’organisation qui privilégient les résultats plus que le bien-être mental des employés et qui sont plus axés sur la dictature.