Quelle assurance pour professionnel ?

37

Pour protéger les salariés, les partenaires et les clients, la loi impose aux sociétés de se protéger face aux risques et aux imprévus dangereux. Avant toute chose, il faut garder à l’esprit que chaque enseigne est différente. Il faut donc bien déterminer quels types d’assurances s’adaptent à l’activité exercée, au chiffre d’affaires ainsi qu’au nombre d’employés. Cela va grandement aider pour choisir l’assurance professionnelle. Voici les détails !

Les assurances professionnelles obligatoires

Les obligations en matière d’assurances dépendent plus particulièrement du lieu de l’activité et de la nature d’activité de l’entreprise.

A lire aussi : Comment s'appelle le dirigeant d'une entreprise individuelle ?

La Responsabilité civile professionnelle ou RC pro

Ce type d’assurance couvre plus spécialement tous les dommages causés aux tiers ou aux clients. C’est donc l’assurance vie d’une entreprise. Elle prend en charge les éventuels dommages, les frais de défense, les indemnités mises à la charge de la société.

La Responsabilité civile professionnelle permet donc de protéger la pérennité et la situation financière de votre entreprise face aux risques des sinistres. Les termes de ce type de contrat garantissent uniquement les dommages exercés pendant de la profession.

A découvrir également : La fiduciaire en 3 points

La Responsabilité civile Exploitation

Cette assurance a pour objectif de couvrir les divers dommages causés aux tiers ou à vos clients lors de l’exercice professionnel.

À titre d’exemple, pendant une réunion, si vous renversez accidentellement votre café sur l’ordinateur de votre prestataire, alors, la Responsabilité civile Exploitation couvre les dommages immatériels et matériels à votre place.

L’assurance multirisque professionnelle

Vos locaux, votre activité et vos matériels professionnels sont vitaux pour votre entreprise. Alors, si un sinistre survient tout d’un coup, vous devrez être capable de reprendre rapidement votre activité, sous peine de mettre en péril votre profession. L’assurance multirisque professionnelle vous propose des garanties complètes adaptées à tous les besoins de votre société.

 L’assurance Responsabilité des dirigeants

Cette assurance protège le chef de l’entreprise des mises en causes personnelles pouvant mettre en péril son patrimoine, à savoir son épargne, sa maison, sa voiture, etc.

Sa responsabilité peut être engagée pour plusieurs raisons : faute de gestion, délit, abus de biens sociaux, manquements relevés par les organismes comme la DGCCRF, l’URSSAF et bien d’autres.

L’assurance Responsabilité des Dirigeants couvre également tous les frais de défense, tant au pénal qu’en civil, ainsi que les dommages et intérêts supportés particulièrement par un ou plusieurs dirigeants.

La retraite complémentaire

Selon la loi, tout employé déclaré au régime de la sécurité sociale doit bénéficier d’une retraite complémentaire. Le salarié sera donc affilié à la caisse de retraite complémentaire.

L’assurance santé

Toutes les sociétés autres que les particuliers employeurs devront obligatoirement souscrire à une complémentaire santé. La prise en charge peut être plus ou moins étendue selon le choix du dirigeant ou les accords de conditions dans le contrat d’assurance.

Quelles sont les assurances non obligatoires ?

Pour évaluer l’intérêt d’une assurance, une entreprise doit faire le point sur les fragilités de son activité. Ces types d’assurances sont définis comme étant facultatifs par la loi.

L’assurance pertes d’exploitation

Cette assurance permet de compenser toutes les pertes dues à un sinistre. Les conditions de souscription dépendent principalement de l’activité de l’entreprise et de l’étendue des garanties.

 L’assurance-crédit

L’assurance-crédit protège une société contre les risques impayés. Ce type d’assurance est limité en termes de montant.

L’assurance « homme-clé »

L’assurance homme-clé s’assure des conséquences face à l’incapacité d’un salarié ou d’un dirigeant dont l’absence peut nuire à l’activité de l’enseigne.

L’assurance des mandataires sociaux

Cette assurance sert à prémunir le chef d’entreprise à l’encontre de son erreur dans l’exercice de leur profession.

 La cyber assurance

Les multinationales et les PME sont souvent exposées aux risques de violations de données, à savoir la mauvaise maîtrise des process et l’externalisation des prestations sans vérification

La cyber assurance a pour rôle de protéger les données et les systèmes informatiques d’une entreprise. L’assurance prend en charge aussi les frais engagés par la société, les sanctions prononcées contre elle et les dommages et intérêts de l’entreprise.