Comment convaincre un client de payer ?

1733

Le non-respect des délais entraîne des problèmes en cascade. A priori, personne n’est mauvais payeur, mais mieux vaut prendre les choses en main dès le début, même pour lâcher le ballast puis… Comment faire payer vos clients en 5 leçons.

Connaître le circuit interne de votre client

Ajustez la date de règlement avec votre service comptable Dans le B2B, l’acheteur n’est pas nécessairement le payeur. Vous devez donc enquêter pour connaître le circuit interne de votre entreprise cliente, de la décision d’achat au transfert d’argent : par quel interlocuteur passe votre commande ? Qui prend la décision de payer et qui effectue le paiement ? De quels documents ? Qui devez-vous relancer si le règlement n’a pas lieu à temps (nom, titre de poste, adresse électronique, numéro de téléphone) ? N’hésitez pas à demander ces informations dès le début du partenariat, justifié par votre volonté de s’adapter au processus de l’entreprise.

Lire également : Comment intégrer une personne dans une équipe ?

Redémarrez par téléphone avant la date limite Si votre client service comptable gère les paiements à une date spécifique et vous envoyez la facture le lendemain, vous ne serez pas payé à temps. La connaissance du circuit interne de votre client dépend également du fonctionnement de son service comptable. Pour éviter une relance intempestive et des déceptions, ajustez vos dates de règlement dès le début ! Lecture recommandée : Démarrage d’entreprise : 5 sources de financement

Harass jusqu’à ce que vous obteniez les fonds Idéalement, chaque envoi de facture doit être accompagné d’un appel téléphonique afin d’éviter la date limite de paiement imminente. Cette activité fastidieuse, qui n’est pas pratiquée, cependant, est nécessaire au moins pour démarrer un partenariat, le temps de mettre le client « sur la bonne voie », et de montrer votre intransigeance dans cette affaire.

A découvrir également : Comment les travailleurs à temps partiel peuvent améliorer leurs opportunités ?

Évoquer le renvoi Si vous n’êtes pas payé à temps, faites tous les efforts pour échanger oralement avec la personne responsable du déclenchement du transfert. Découvrez les raisons de ce retard : un bug dans le transfert de documents, un interlocuteur clé qui manque… Une fois les raisons connues, demandez au payeur comment remédier à ce problème s’il se reproduit. Expliquez clairement que vous ne pouvez pas accepter une telle modulation de flux de trésorerie, et redémarrez vos questions jusqu’à ce que vous obteniez une réponse. Soutenez votre pitch avec des chiffres, tels que le montant que vous perdez, le montant de trésorerie qui change en raison du manque de paiement à l’échéance. Si le client ne vous a pas fourni les coordonnées du service ou la personne responsable du paiement, insistez jusqu’à ce que vous obteniez la réponse, et s’il ne veut pas lâcher, demandez à son supérieur direct. Lecture recommandée : Comment vous rassembler lorsque vous avez perdu la main

Moins de 2 % des entreprises paieraient à la suite d’une lettre de stimulation. Encore une fois, oubliez la paperasse pour donner la préférence au contact direct. Si malgré vos efforts pédagogiques, votre client persiste dans sa nonchalance ou sa négligence, avisez-le par téléphone et par courriel de les pénalités appliquées et le litige que vous lancez le même jour. N’hésitez pas à mentionner une citation provisoire, un recours urgent auprès du Tribunal de Commerce pour engager le paiement de manière judiciaire. Avec une assignation provisoire (qui est rapide et facile), vous êtes sûr de gagner, à condition de soumettre un contrat ou une facture indiquant la période de paiement. Enfin, écrivez des conditions de vente claires et précises, y compris des pénalités en cas de retard de paiement. Personne n’est un mauvais payeur avant de se rendre compte qu’il peut se le permettre. Un client s’éduque, prend les choses en main dès le début, même lâcher le ballast puis… Imposez-vous ! Lecture recommandée : Comment prendre la meilleure décision possible chaque fois

Établir une relation de confiance avec votre client

Pensez à bien établir une relation de confiance avec votre client dès le début. Cela peut aider à éviter des situations où les paiements sont retardés ou pas effectués du tout.

Une façon d’établir cette relation est de communiquer clairement dès le départ sur les conditions de paiement et les délais attendus. Assurez-vous que votre client comprend bien ce qui est attendu d’eux et qu’ils ont la capacité financière pour payer leur facture dans les temps impartis.

Pensez à bien prendre soin des relations humaines entre vous et vos clients. Donnez la priorité au service à la clientèle en traitant chaque requête ou question rapidement, ce qui aide à montrer que vous êtes un partenaire fiable et soucieux du succès mutuel. Votre entreprise doit être considérée comme un atout précieux parmi leurs fournisseurs.

Si possible, envisagez aussi la possibilité d’une rencontre physique avec vos clients afin de mieux comprendre leurs besoins et leur mode opératoire ainsi que pour renforcer les liens commerciaux déjà existants.

Lorsque vous cherchez à convaincre un client de payer ses factures en temps voulu, il y a plusieurs tactiques différentes disponibles : connaître leur circuit de paiement, communiquer très clairement les attentes financières dès le départ, établir une relation de confiance avec eux et utiliser des outils juridiques en dernier recours. En suivant ces étapes stratégiques, vous pouvez aider à réduire la quantité de temps passé sur le suivi des factures impayées tout en augmentant votre taux d’encaissement global.

Mettre en avant la valeur ajoutée de votre travail et son impact sur les résultats de votre client

Mettre en avant la valeur ajoutée de votre travail et son impact sur les résultats de votre client

Lorsque vous cherchez à convaincre un client de payer ses factures en temps voulu, il faut montrer la valeur ajoutée que vous apportez. Cela peut être fait par le biais d’une communication claire sur les services que vous fournissez et comment ils ont un effet positif sur son entreprise.

Si possible, utilisez des exemples concrets pour illustrer comment vos produits ou services ont bénéficié à ses opérations commerciales. Par exemple, si vous êtes une société qui fournit des solutions logistiques, montrez comment vos livraisons rapides et fiables ont permis à son entreprise d’améliorer sa réputation auprès des clients.

Il faut montrer ce qu’ils doivent. Vous pouvez ainsi non seulement mettre en avant la qualité, mais aussi l’impact économique positif découlant du travail effectué.

Dans certains cas extrêmes où le client refuse toujours de régler sa dette malgré toutes les tentatives mises en œuvre pour trouver un accord amiable, il peut être nécessaire d’envisager une action légale contre lui. Réfléchissez bien aux conséquences de cette action avant de l’engager, car elle peut être très coûteuse et chronophage.

Pour minimiser les paiements en retard ou impayés, il faut établir une relation de confiance avec votre client dès le départ, communiquer clairement sur vos conditions financières et mettre en évidence la valeur ajoutée de votre travail. Le tout doit se faire dans un esprit constructif qui permettra aux deux parties prenantes d’en sortir gagnantes.