Les bons outils pour se lancer dans l’entreprenariat

1322

Il n’y a pas de profil type pour ouvrir une entreprise. On peut lancer sa propre entreprise à force de persévérance et avec les outils adaptés pour la création ou reprise en mains. Un chef d’entreprise est avant tout un chef d’orchestre qui devra être clair et objectif avec le projet entrepreneurial. La mise en place d’une stratégie, d’un business-plan et la réalisation d’une étude de marché sont nécessaires pour créer votre entreprise !

Les points de départ pour créer son entreprise

Trouver une idée

Dans votre projet de création, vous devez être inventif et chercher à être unique. Vous pouvez aussi analyser l’évolution du marché pour déceler la nouveauté lors de la création d’activité !

A lire aussi : Pourquoi engager des professionnels pour la securite de votre entreprise ?

Etudiez la faisabilité au moment d’ouvrir mon entreprise et établissez un prototype du produit. Ensuite, listez les services à proposer. De multiples structures d’accompagnement à la création permettent de se lancer dans l’entreprenariat facilement.

Choix du statut

Durant la création ou reprise d’entreprise, il faut bien choisir la forme juridique : SARL, entreprise individuelle… ainsi que le régime fiscal.

A voir aussi : Tout savoir sur le fonctionnement du registre rgpd

Accomplir les formalités de création

Parmi les formalités de création d’une société, les créateurs doivent s’immatriculer au registre du commerce ou auprès du centre de formalités des entreprises. L’immatriculation est la preuve de la création d’entreprise.

Les financements

Outre l’immatriculation, il faut choisir le financement :

  • Les fonds propres ;
  • Le financement externe comme le fonds
    d’investissement ;
  • Les banques ;
  • Les institutions publiques.

Mettre en place une bonne stratégie marketing

Parmi les étapes de la création de sa propre entreprise ou dans le cadre d’une reprise d’entreprise, une stratégie marketing est nécessaire. Elle permet de se faire une présence sur le web et de faire connaître sa start-up.

Monter une entreprise ne se fait pas à légère, vous devez avoir les bons outils sur le web et travailler avec les bonnes personnes pour une meilleure gestion de vos campagnes publicitaires.

Il est possible d’en savoir plus par ici afin d’entreprendre avec les bons outils.

Le droit à la formation

Dans son projet d’entreprise, l’entrepreneur ne doit pas hésiter à se former. Pour réussir son entreprise, c’est un investissement à ne pas négliger. 

Vous pouvez établir un budget prévisionnel pour vous former l’année. Cela vous permettra de saisir les opportunités qui s’offrent à vous.

Pour exceller dans votre secteur d’activité, inscrivez-vous à des MOOC, achetez des livres ou participez à des formations en présentielle. 

L’espace de travail pour créer son entreprise

Chez les entrepreneurs qui veulent créer une entreprise, on constate deux teams : Les freelancers et ceux qui investissent dans un espace de coworking. Le créateur d’entreprise ne doit pas négliger cet investissement. 

Si vous avez besoin de sociabiliser pour votre projet de création d’entreprise, vous devez avoir un cadre de travail extérieur à votre domicile, idéalement un espace de coworking. Il est aussi possible de lancer son entreprise de chez soi, mais à condition d’avoir un bel espace de travail, bien rangé et bien décoré. 

2

Les financements possibles pour lancer son entreprise

Pour lancer son entreprise, il est impératif de réfléchir aux différents financements possibles. Il existe plusieurs options pour obtenir les fonds nécessaires à la création de votre entreprise :

• Le prêt bancaire : cette solution est souvent utilisée par les entrepreneurs qui ont besoin d’un montant important pour démarrer leur activité. Il consiste à emprunter de l’argent auprès d’une banque et à rembourser le capital ainsi que les intérêts sur une période déterminée.

• Les aides publiques : certainement le moyen le plus accessible pour obtenir des fonds sans avoir recours à un crédit bancaire. Les dispositifs comme NACRE ou encore BPI France peuvent aider financièrement les créateurs d’entreprise sous forme de prêts bonifiés ou subventions.

• Le crowdfunding : ce financement participatif permet aux entrepreneurs de présenter leur projet sur des plateformes en ligne et collecter des fonds auprès du grand public en échange d’une contrepartie. Cette méthode peut être très efficace si vous avez un concept innovant et accrocheur, mais elle requiert une bonne communication avec sa communauté potentielle.

• L’autofinancement : c’est une option où l’on va utiliser ses propres économies ou celles de proches (amis, famille), afin de ne pas perdre la mainmise sur son entreprise dès le départ. Cela implique un investissement personnel important, mais cela permet de ne pas avoir à rembourser des intérêts supplémentaires.

Pour lancer son entreprise, pensez à bien choisir la forme de financement adaptée. C’est la clef pour donner toutes les chances à votre entreprise de réussir dès ses débuts.

La gestion des ressources humaines dans une entreprise naissante

Une fois que vous avez franchi l’étape des financements, pensez à bien faire attention dans le recrutement et la gestion du personnel.

Le premier outil indispensable est une description de poste détaillée, qui permettra aux candidats potentiels de connaître exactement ce qui sera attendu d’eux. Cela permet aussi au chef d’entreprise d’établir un profil précis du futur employé ainsi que ses compétences requises.

Il faut ensuite passer à l’étape cruciale du recrutement. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous :
• Les sites spécialisés : nombreux sont les portails sur internet qui proposent des offres gratuitement ou moyennant rétribution ;
• Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo ;
• Le bouche à oreille auprès de son réseau professionnel.

Pour réussir cette phase, pensez aussi bien sûr aux critères basiques (compétences techniques) mais ne négligez pas non plus le facteur ‘personnalité’, très important pour une entreprise en démarrage où la cohésion et le travail collaboratif peuvent être essentiels.

Pensez à bien mettre en place une politique salariale adaptée afin de conserver ces talents nouvellement acquis. En général, on privilégie par exemple chez les start-ups des participations au capital, des intéressements ou une forte évolutivité de carrière. La concurrence est rude sur le marché, il faut donc se montrer attractif.

Pour finir, n’oubliez pas que la gestion des ressources humaines ne s’arrête pas là. Pensez à bien créer un environnement propice pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes et ainsi contribuent pleinement à l’évolution de votre jeune entreprise.