Qui a droit à la formation continue ?

99

La formation continue est une aubaine pour les personnes dans la vie active qui souhaite acquérir de nouvelles compétences, et donc de nouvelles opportunités professionnelles. Il s’agit, en fait, d’une formation permettant de les tenir à niveau face à l’évolution économique et sociale du monde du travail actuel. Elle favorise également le retour à l’emploi.

À la différence de la formation professionnelle, la formation continue peut conduire à l’obtention d’un diplôme ou d’une qualification métier. Elle se présente, en effet, sous plusieurs formes comme la formation en alternance ou la formation continue pour valider des acquis de l’expérience. Les cours peuvent être en présentiel ou en ligne.

A lire également : Quel métier avec un BTS design d'espace ?

C’est un droit pour toutes personnes actives

Le droit de formation continue est accordé à toutes personnes qui sont déjà dans la vie active. Cependant, chaque statut professionnel définit aussi le type de formation dont on peut en bénéficier (compte professionnel de formation ou cpf, congés individuels de formation ou cif, plan de formation de l’entreprise, etc.).

Pour un public jeune

Avec un contrat de professionnalisation, les jeunes adultes peuvent bénéficier de la formation continue en fonction de leur statut dans l’entreprise. On entend principalement par jeune public les personnes de 16 à 25 ans révolus. Avec leur statut de salarié, la formation est prise en charge par l’OPCO (opérateur de compétence), aussi les aides publiques et l’employeur. En effet, c’est ce dernier qui va payer la cotisation auprès de l’OPCO.

A voir aussi : Comment faire un plan de marketing ?

Mais dans le cas où le jeune de moins de 26 ans n’est pas sous contrat professionnel, il est plutôt orienté vers d’autres types de formation. À l’exemple du contrat de qualification ou le contrat d’apprentissage.

Pour les salariés

Avec le statut de salarié, la formation continue nécessite la disposition d’un compte CPF (compte professionnel de formation). Vos droits à la formation dépendent donc de vos heures disponibles dans ce compte (à noter qu’elles sont plafonnées à 150 h). Vous avez également droit au plan de formation de l’entreprise.

Pour ce qui est du déroulement de la formation, vous pouvez :

  • Demander de passer la formation pendant vos heures de travail. Vous recourez ainsi à votre congé individuel de formation ou CIF. Mais vous devriez d’abord demander l’aval de votre employeur (tout refus de la part de ce dernier doit être justifié).
  • Passer la formation sans prendre votre CIF. Nul besoin de l’approbation de l’employeur.

Pour demandeurs d’emploi

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, la formation continue peut être financée par le CPF ou les différentes aides de l’État et/ou de votre Région. On cite à titre d’exemple l’aide individuelle à la formation (AIF), l’aide au retour à l’emploi formation (Aref), l’action de formation conventionnée par Pôle emploi (AFC) ou encore l’action de formation préalable au recrutement (AFPR).

Vous pouvez aussi demander l’aide d’un conseiller emploi pour déterminer votre plan de formation.

Critères et déroulement d’une action de formation

Pour que les prises en charge par les différents organismes soient applicables, la formation doit être inscrite dans la catégorie de formation professionnelle continue de l’entreprise (ou du demandeur d’emploi). Effectivement, les OPCA vont contrôler les actions de formation en tenant compte du programme, des objectifs, des moyens pédagogiques et techniques mis en œuvre, et des compétences requises pour suivre la formation.

Par rapport au déroulement d’une action de formation, tout dépend de la formation en question. En plus de la possibilité de choisir entre une formation en ligne et une formation en présentielle, les apprentis ont plusieurs modalités de formation à leur disposition. On revient alors aux objectifs de la formation et sa capacité à répondre à ceux du bénéficiaire.

Pourquoi suivre une formation continue ?

La formation continue est une excellente solution pour s’aligner sur l’évolution du monde professionnel. C’est votre droit, et autant en profiter pour :

  • faciliter votre réinsertion dans le monde du travail ;
  • acquérir de nouvelles compétences, et de nouvelles opportunités ;
  • valider vos acquis et valoriser vos compétences ;
  • passer un bilan de compétence en cas de reconversion.