Comment devenir Growth Hacker ?

19
Growth Hacker

La grande montée des inventions technologiques a fait évoluer le monde. Le passage au numérique ouvre les portes à d’autres modèles économiques qui impactent les styles de gestion des valeurs. Avec la complexité du monde actuel, le Growth Hacker exploite ses compétences pour accroître le chiffre d’affaires des sociétés.

Alors, comment devenir Growth Hacker ? Poursuivez la lecture de cet article pour en savoir plus.

A découvrir également : Quelles sont les missions d'une agence de marketing digitale ?

Qu’est-ce qu’un Growth Hacker ?

Le growth hacker est un professionnel du marketing qui se concentre sur l’accroissement. Il joint les dynamisme d’un développeur et d’un marketeur. Il fait usage des méthodes non conventionnelles afin d’atteindre un système et de faire gonfler une base d’usagers. Il est capable de travailler sur toutes les étapes du processus de conquête d’abonnés pour atteindre ses objectifs d’accroissement.

Le Growth Hacking constitue une technique marketing développée par le monde des startups faisant usage de l’inventivité, de l’analyse des données et des données sociales pour vendre des produits. Autrement dit, un growth hacker doit couvrir tous les aspects d’une startup. C’est un individu qui a à sa disposition un budget restreint pour améliorer l’accroissement de sa société.

A lire en complément : Agence content marketing : pourquoi et laquelle choisir ?

Si vous souhaitez absolument tout savoir sur le métier de growth hacker, rendez-vous sur les sites spécialisés.

Comment être Growth hacker ?

Le growth hacking est un métier très cité, mais encore assez méconnu. Toutefois, il pourrait évoluer à la même cadence que l’éclatement du nombre de startups. Vous aspirez à cette fonction ? Il va falloir suivre une bonne formation, mais également disposer des qualités requises.

Suivre la bonne formation

Le Growth Hacker n’est pas une profession récente, mais un rapprochement du marketing du développement des startups original. Agir conjointement sur tous les réseaux et sur tous les tunnels de mutation est l’enjeu du Growth Hacker. Les disciplines adéquates pour être un expert dans cet emploi restent celles consacrées au webmarketing de façon universelle, mais également les lycées de commerce.

Mis à part les aptitudes et dynamismes que le growth hacker doit posséder, il devra aussi s’équiper d’un formidable esprit d’étude et d’assemblage. Une formation en bureautique pourra être un avantage additionnel, même si cela est loin du passage royal. En effet, il se pourrait que le Growth Hacker progresse en apprenant beaucoup de langages de programmation.

Avoir certaines qualités

Si vous voulez être Growth hacker, vous devez aussi disposer de certaines qualités qui s’avèrent indispensables. D’abord, vous devez avoir une excellente maîtrise des différents aspects de l’économie numérique. Cela part de la conquête de trafic au perfectionnement de la transmutation en prenant par les relations sociétés. Les prospects sur les réseaux sociaux, les us et coutumes de la Toile doivent symboliser une incontestable exactitude.

En ayant connaissance de tous ces aspects du rapport abonné, le Growth Hacker pourra expérimenter tous les instruments favorisant le perfectionnement d’un sujet. À cet effet, il va falloir qu’il fasse preuve d’une énorme curiosité. Il doit éviter de se limiter au fait de mettre sur pied des actes ayant déjà fait leurs preuves, mais en imaginer d’autres. L’accroissement des actions constitue le témoignage de l’originalité du Growth Hacker.

Outre la curiosité et l’inventivité, le Growth Hacker doit également être réaliste. Il doit être en mesure d’admettre les revers et en tirer une leçon, en reconnaissant simplement et exactement les raisons l’ayant empêché d’obtenir le succès tant espéré. En définitive, le Growth Hacker doit aussi montrer une ambition énorme. Le but étant d’agrandir sa société le plus vite possible, il doit continuellement ambitionner le rang de responsable et ce dans tous les secteurs dans lesquels il intercède.

Missions d’un Growth Hacker

Vous ne pouvez pas aspirer au métier de Growth hacking sans connaître les missions que vous devez accomplir. Initié lors des ans 2010, le Growth Hacking s’attribue comme objectif l’agrandissement en un temps record les startups en opérant sur toutes les pédales marketing récentes. Les missions d’un Growth Hacker se fondent sur l’amélioration des KPI AARRR :

  • Acquisition : Accomplir sur tous les réseaux lui permettra de doper la conquête du trafic
  • Activation : Il doit parvenir à changer un simple pèlerin d’une plateforme en acteur ou en fidèle qualifié
  • Rétention : Déceler le moyen de faire revenir un client en agissant au besoin sur le produit libéré afin de consolider la fidélisation
  • Revenus : Toute action menée doit conduire à l’augmentation du chiffre d’affaires de la startup
  • Referal : Changer l’abonné en marchand avéré ou diplomate de la startup.

Vous remarquerez donc que les missions d’un Growth Hacker sont nombreuses et non négligeables en raison de leur importance majeure.

Quelle est la rétribution d’un Growth Hacker ?

Comme tous les autres emplois, celui du Growth Hacking est aussi rémunéré afin d’encourager les services de l’expert. Pour un novice, la rémunération annuelle brute commence de 35 000 euros environ et augmente en fonction de son expertise. Habituellement, un universitaire nouvellement certifié n’arrive pas aussitôt à ce rang.

L’expression débutant indique un individu ayant servi cet emploi pour une fois au moins et qui possède déjà de l’expertise dans les domaines du marketing et du numérique. Outre les alourdissements de rétribution, d’autres professions s’offrent également au growth hacker. Il y a notamment le head of marketing ou encore responsable de projet expérience usager.

Quelle différence entre Growth Hacker et Marketer ?

Pour commencer, un marketer dispose des mêmes objectifs d’accroissement de prospect qu’un Growth Hacker et les moyens employés sont aussi très semblables. Cependant, la dissemblance se trouve au niveau de la durée et de l’argent. En réalité, le marketer dispose d’une enveloppe financière attribuée sur une année entière pour mettre sur pied une méthode marketing de conquête d’abonnés.

Par contre, le Growth Hacker n’a qu’un capital restreint et une durée d’action moindre. Généralement, les hacks ne durent que quelques semaines.

Au regard de tout ce qui a été dit, l’emploi de Growth Hacker est une profession très passionnante et qui nécessite l’appel à l’innovation. Aussi, ce n’est pas à la portée de tout le monde, car il faut non seulement suivre une formation adéquate, mais aussi détenir certaines qualités.