Comment préparer le référencement de son site sous WordPress ?

9

Dans un environnement toujours de plus en plus concurrentiel, chaque détail de la stratégie de communication d’une entreprise doit être passé à la loupe. Un élément décisif de cette stratégie est le site web. Et lorsqu’on n’est pas développeur web, l’utilisation d’un CMS comme WordPress paraît être une aubaine. Savez-vous que parmi les 66% de sites web mondiaux qui reposent sur un CMS, 38% utilisent WordPress ? Alors, pour ne pas commettre d’erreurs et se perdre dans cette masse, cet article vous propose quelques conseils pour préparer le référencement de votre site sous WordPress.

Conseil n°1 : Proposer un contenu de qualité

Le meilleur conseil en référencement SEO WordPress reste l’optimisation de contenu. Votre site doit avant tout répondre à la requête de l’utilisateur. Votre mantra « le référencement naturel avant tout ». Et pour y arriver, pas de recette miracle, vous devez soigner votre contenu. Et WordPress malgré tous ses attributs, n’est pas responsable de la création de vos contenus. Les fautes d’orthographes, les paragraphes uniquement basés sur un assemblage bancal de mots-clés n’intéressent pas les moteurs de recherche. Donner des informations concrètes, fiables et surtout pertinentes notamment au niveau des titres. Et la règle d’or : toujours baliser chaque titre.

A voir aussi : Les supports promotionnels pour le secteur tertiaire

Ensuite, après avoir attiré des clics sur votre site, il est essentiel que l’utilisateur y reste. Pour ce faire, veiller à construire un cocon sémantique de référence c’est-à-dire que tout votre contenu forme un petit cocon de cohérence autour d’un thème. Ainsi l’utilisateur aura tout le loisir de découvrir votre expertise sur le sujet grâce à un maillage interne bien ficelé.

A voir aussi : Comment mettre un lien cliquable dans un SMS ?

Conseil n°2 : Fluidifier l’expérience utilisateur

WordPress est un CMS apprécié par Google. Sa flexibilité et son ergonomie, qui font sa plus grande force, peuvent cependant devenir une faiblesse pour des utilisateurs un peu trop zélés. En effet, des erreurs comme le choix d’un builder de pages trop lourd ou d’un thème non optimisé peuvent facilement être commises sur WordPress. Et ces erreurs peuvent vous coûter cher en SEO.

Pour les éviter, vous devez toujours raisonner en termes d’expérience utilisateur. Il ne va pas rester sur un site qui met des plombes à répondre par exemple. Le timing parfait en TTFB est de moins de 200 millisecondes. Pensez aussi à garder une arborescence légère lors de la création de vos pages c’est-à-dire avec des thématiques accessibles en trois clics maximum. Enfin, pour une stratégie de référencement viable, n’oubliez pas les mobinautes dans votre conception. Un site avec une version mobile a toujours plus de chances d’être bien référencé.

Conseil n° 3 : Toujours activer le mode veille SEO

Si la base du référencement SEO est établie sur les deux conseils précédents, ce troisième conseil doit quand même être souligné. En effet, il peut paraître évident de toujours vérifier le positionnement de votre site web sur les moteurs de recherche mais dans l’assurance d’utiliser un CMS aussi performant que WordPress, certains l’oublient.

Rester en alerte des nouveautés de l’algorithme de Google et ne vous reposez pas uniquement sur les fonctionnalités de WordPress pour être ranké convenablement sur vos mots-clés. Une rigueur est importante pour voir si la concurrence ne vous a pas dépassé. Une fréquence de vérification tous les deux mois est à envisager.