Les rôles du trésorier dans un CSE

9

Afin de protéger les intérêts médicaux, sociaux, moraux et financiers des salariés, la création d’un comité social et économique est devenue une obligation pour toutes les entreprises. Il s’agit d’une organisation des employés dont l’objectif est de représenter les salariés au quotidien ainsi que de garantir des conditions de travail optimal. Sa personnalité civile et morale lui confère donc la responsabilité de nommer, ou plus exactement d’élire un trésorier parmi ses membres. Dans cet article, nous ferons un rapide tour d’horizon du trésorier, un rôle important dans un CSE.

A lire aussi : Comment faire une bonne analyse de l’existant ?

La désignation du trésorier au sein d’un CSE

Il faut savoir que la mise en place d’un CSE est exigée dès que le nombre des employés de l’entreprise atteint 11 salariés pendant 12 mois consécutifs. Et comme il joue un rôle important dans la protection des travailleurs, il va de soi que son fonctionnement et la gestion de ces budgets CSE sont entre de très bonnes mains. Pour ce faire, les membres du CSE ont besoin non seulement d’un secrétaire, mais aussi d’un trésorier. Ce dernier est élu à la majorité parmi les membres titulaires du comité selon les mêmes règles que celles observées pour la nomination du secrétaire du CSE.

Le président du comité ne pourra toutefois pas prétendre à cette fonction, mais, étant membre du comité, il aura automatiquement le droit de participer au vote. L’élection doit être effectuée lors de la première réunion des membres du CSE conformément aux termes du règlement intérieur du comité d’entreprise.

A lire aussi : Comment devenir vétérinaire en Espagne ?

Les missions du trésorier d’un CSE

Ouverture d’un compte bancaire au nom du CSE

D’un point de vue général, il doit appliquer, gérer son budget de fonctionnement cse. Il est donc tenu de tenir à jour la comptabilité du comité tout en suivant les différents mouvements financiers tout au long de l’année. L’ouverture d’un compte bancaire pour le comité lui est également attribuée malgré le fait qu’il ne soit pas à son nom. Dans le cas où le comité exige que les budgets soient gérés séparément, il est possible pour lui d’ouvrir deux comptes en son nom.

Gérer et distinguer des budgets différents

Comme il s’agit de budget et de finances, il est également responsable de la trésorerie du comité en gérant à la fois les budgets relatifs au fonctionnement de l’organisme et ceux relatifs à l’action sociale et culturelle. Ces deux notions drainent des fonds différents alors, ce dernier doit être capable de bien les distinguer.

Comme il doit être parfaitement à l’aise avec les chiffres, il se charge également de les analyser à l’aide d’une comptabilité structurée, dont l’importance dépend uniquement de la taille du comité social et économique. En ce sens, il doit contrôler, régler et classer les factures et gérer les frais administratifs liés aux salariés du CSE et aux intervenants extérieurs comme les formateurs par exemple.

L’archivage des documents comptables

Il ne faut pas non plus oublier que l’archivage de toutes les pièces comptables est l’une de ses tâches les plus importantes, car en cas de contrôle, on peut lui demander des documents datant de plusieurs années. Il lui sera alors plus facile de justifier chaque dépense du comité et de prouver qu’il a agi en toute transparence.

Autres missions

En dehors de ce qui a déjà été évoqué, le responsable de la trésorerie a également pour mission : de s’assurer que l’employeur verse le budget nécessaire, d’établir un budget prévisionnel, de satisfaire les éventuelles demandes de remboursement des membres du comité social, d’effectuer les rapprochements bancaires, de faire l’état des comptes chaque année et de clôturer l’exercice. Sa mission consiste également à établir un inventaire au moins une fois par an.