5 conseils pour réussir l’onboarding d’un nouveau talent

116

Dans le contexte actuel de guerre des talents, l’intégration d’un nouveau collaborateur est un moment déterminant tant pour l’employé que pour l’entreprise. Un onboarding réussi garantit non seulement une meilleure productivité, mais aussi une satisfaction et une fidélisation accrues des salariés. Voici les cinq conseils incontournables pour réussir ce processus essentiel.

Anticipez l’arrivée et préparez la prise de poste

L’onboarding débute bien avant le premier jour de votre nouvelle recrue. En effet, il est essentiel de créer un lien précoce avec ce dernier, en communiquant régulièrement via e-mail ou téléphone. Une telle anticipation rassure le nouvel arrivant, contribuant à une première journée plus détendue. Astuce : profitez-en pour lui envoyer un quiz en ligne pour évaluer ses compétences et commencer dès maintenant à établir une ébauche de son plan de formation. Vous pouvez consulter cette ressource pour créer votre propre quiz.

A lire aussi : Comment trouver un bon emploi 

Il est d’ailleurs fondamental de bien préparer cette première journée, qui déterminera la note sur laquelle se déroulera le reste de la collaboration. Il s’agit donc de s’assurer que son espace de travail (bureau, ordinateur, téléphone, fournitures diverses…) soit prêt. La veille de son arrivée, assurez-vous de finaliser les détails administratifs comme l’e-mail, le numéro de téléphone, et les codes d’accès. L’annonce de son arrivée au reste de l’équipe est également une étape à ne pas négliger pour garantir un accueil chaleureux.

Soignez l’accueil et attribuez un mentor

Le premier jour est déterminant dans l’expérience d’intégration. Un accueil chaleureux, idéalement avec un petit déjeuner d’équipe et une banderole de bienvenue, marque positivement le début de l’aventure du nouveau salarié. La remise d’un kit de bienvenue, comprenant livret d’accueil, documents administratifs, badge, codes d’accès et matériel de travail, ainsi que des petits cadeaux, pose les fondements d’une intégration réussie. Une réunion d’information et un déjeuner d’équipe favorisent par ailleurs une première immersion dans l’environnement et la culture de l’entreprise.

Lire également : Quel métier pour les hypersensibles ?

Une tactique stratégique pour accompagner efficacement le nouvel arrivant dans ses premières semaines est l’attribution d’un mentor ou d’un parrain. Cette personne de référence, disponible pour répondre à toutes ses questions, facilitera grandement son adaptation et son intégration au sein de l’entreprise. Choisissez, de préférence, un salarié sans lien de subordination, possédant un minimum d’expérience et dont les missions sont sensiblement similaires à celle de votre nouveau talent.

Suivez son intégration et sa formation

Une fois que votre nouvelle recrue aura pris ses marques, il s’agit de garder à l’esprit que l’accompagnement ne s’arrête pas là. En effet, il est essentiel de suivre régulièrement son intégration, notamment en faisant un bilan après sa première semaine, et de manière régulière au moins tout au long de sa période d’essai. Ce suivi permettra d’ajuster le processus selon ses retours et ses attentes. Encourager votre nouveau talent à partager ses impressions et suggestions via un rapport d’étonnement offre également des insights précieux pour améliorer continuellement le processus d’onboarding.

Comme nous l’avons expliqué, l’intégration d’un nouveau talent est une étape déterminante, qui nécessite attention et préparation. En suivant ces conseils, vous pourrez non seulement optimiser l’expérience de vos nouveaux collaborateurs, mais aussi renforcer votre culture d’entreprise et la cohésion de vos équipes. Un onboarding réussi est la première étape vers une collaboration fructueuse et durable.