Premier entretien d’embauche : les conseils pour le réussir

54

Vous n’avez jamais été confronté à un recruteur, et votre premier rendez-vous pour un entretien d’embauche vient d’être confirmé. Prenez le temps de bien vous préparer en amont de l’entrevue qui doit vous permettre de vous mettre en avant sans hésitation. Pour espérer décrocher l’emploi, préparez votre discours, car il n’y a rien de plus lassant pour un employeur que de devoir parler seul. Ayez confiance en vous, mais cela ne s’improvise pas. Simulez l’entretien et soyez au fait des questions types que les recruteurs posent en général durant le rendez-vous. Voici 8 conseils qui peuvent vous aider.

1- Imprimez votre CV le jour J

Il faut s’attendre à toute éventualité et démontrer que vous êtes prêt pour votre entretien d’embauche. Même si votre recruteur possède déjà votre CV rédigé soigneusement et bien mis en page, il est toujours conseillé d’avoir quelques exemplaires sur soi. Cela pourrait faciliter les échanges. N’hésitez pas à imprimer également votre lettre de motivation, vous pourriez en avoir besoin pour mieux étayer vos arguments et vos propos. En effet, lors de votre présentation par exemple, il n’est plus nécessaire de dire ce qui est déjà écrit dans votre dossier de candidature. Une redite pourrait rebuter votre interlocuteur.

A découvrir également : SYLAé ASP : le portail employeur pour contrats aidés

2- Arrivez à l’heure !

Faites une première bonne impression à votre recruteur, soyez ponctuel. C’est la règle de base de la politesse qui démontre également votre respect pour l’entreprise et surtout pour la personne qui va s’entretenir avec vous. Un retard à une toute première entrevue en dit beaucoup sur votre personnalité. Si vous n’arrivez pas à l’heure, vote éthique peut s’écorcher vite aux yeux de votre employeur. Vous pourriez ne pas être digne de confiance à son sens. L’heure peut être un détail pour vous, mais pas pour votre interlocuteur. Il est même conseillé d’arriver 10 minutes avant l’heure H pour mieux vous imprégner de l’environnement et pour avoir un bon élan pour le dialogue.

3- Soignez votre tenue

Confirmez la bonne impression laissée sur le papier, dans votre CV et dans votre lettre de motivation à travers votre tenue. L’enjeu est de ne pas trop en faire, mais aussi de ne pas arriver dans un accoutrement qui laisse penser un non-respect vis-à-vis du recruteur. Votre tenue doit tout d’abord être en phase avec le domaine d’activité de l’entreprise qui vous embauche. Essayez de vous renseigner. Faites des recherches sur le site Internet de la société et tentez de décrypter le dress-code. Dans les domaines traditionnels comme la banque ou la finance, rien ne sert de se casser la tête, misez sur une tenue classique : tailleur pour les femmes et costume pour les hommes.

A lire aussi : Quelles sont les qualités pour intégrer une bonne entreprise ?

4- La politesse est de rigueur

Éteignez votre Smartphone, c’est impératif. Ne vous permettez surtout pas de réflexions avant, pendant et après votre entretien d’embauche. Saluez toutes les personnes que vous pourriez croiser. Lorsque vous êtes en face de votre recruteur, regardez-le dans les yeux et ne lui coupez pas la parole et ne le reprenez pas. Restez concentré et soyez à l’écoute pour mieux répondre aux questions qu’il va vous poser. Tous ces gestes permettront de faire « passer le courant » dès les premières minutes avec votre interlocuteur. Un bon contact peut booster votre candidature, car la première impression compte beaucoup dans la décision d’un recruteur.

5- Sachez bien répondre aux questions

Pour bien répondre aux questions de votre recruteur, vous devez vous être au moins documenté sur l’entreprise, sa politique de recrutement et ses objectifs dans son secteur d’activité. Quelles compétences – surtout comportementales – recherchent-ils ? A-t-elle des statistiques pour démontrer son évolution sur le marché ? etc., sont autant de questions que vous devrez vous poser avant de répondre à celles de votre recruteur. Soyez pertinent et clair dans vos réponses. Ne vous attardez pas sur les détails au risque de vous faire perdre du temps, surtout que si l’entretien est court. Laissez un temps de répit à votre recruteur, et marquez une pause entre quelques arguments. Votre recruteur veut avoir l’opportunité de rebondir sur vos propos.

6- Mettez en exergue vos activités extra-professionnelles

Vos qualités humaines sont aussi notées et pourraient vous démarquer des autres candidats pour votre premier emploi. Essayez de coucher sur le papier les activités que vous pratiquez qui pourraient avoir une relation avec votre futur poste. Vous pouvez en citer quelques-uns dans votre CV dans la rubrique « centres d’intérêt », mais aussi en garder d’autres sur le coude. Les pratiques sportives sont aujourd’hui importantes et sont susceptibles d’intéresser votre interlocuteur dans la mesure où elles pourraient montrer votre implication dans le travail, votre amour du défi ou votre intérêt pour le travail en groupe. N’hésitez pas à donner des anecdotes pour appuyer une argumentation par exemple. Si vous tenez un blog ou une chaîne vidéo, parlez-en avec votre recruteur en quelques minutes. Sur Internet, vous pourrez découvrir des exemples et modèles de CV gratuits avec la manière de mettre en valeur vos compétences extra professionnelles.

7- Souriez

Votre capacité à convaincre dépend aussi pour beaucoup à vos expressions non verbales. Il ne suffit pas de savoir expliquer ses expériences et ses capacités, il faut aussi adopter un comportement loin du stress. Votre gestuelle importe beaucoup dans votre entretien de recrutement. Tenez-vous bien droit et ne croisez pas les bras, mais surtout souriez sans forcer. Ne perdez pas pour autant votre professionnalisme. Ayez un sourire communicatif qui est synonyme de sympathie. Le sourire peut aussi être une expression de votre enthousiasme et de votre motivation. Vous faites ainsi bonne impression à travers votre attitude positive.

8- Choisissez de parler de salaire au bon moment

La rémunération ne se discute pas dès le début de l’entretien d’embauche. Évitez cette question au mauvais moment, laissez le soin à votre interlocuteur d’en parler, c’est d’ailleurs déjà inscrit dans le cheminement d’un entretien de recrutement. Vous devez montrer que vous vous intéressez tout d’abord au travail et à l’entreprise avant de parler d’argent. Montrez à votre recruteur que votre motivation n’est pas que financière.