Le BIM Management : la gestion de projet BIM

78
BIM Management

Définition du BIM dans le secteur du BTP

Le BIM (Building Information Management) peut se définir principalement comme une méthode de gestion des données de la construction à l’aide de la maquette numérique.

Ainsi, le Building Information Management peut être appliquée pour un projet de construction de bâtiment (logements collectifs, immeuble de bureaux,) ou encore pour la réalisation d’ouvrages d’art et infrastructures de transport tels que des ponts, tunnels, viaducs, routes… Cette méthode de data management permet notamment de mieux coordonner les études de conception (puis d’exécution) ainsi que les travaux réalisés par les entreprises de construction pendant la phase chantier.

Par ailleurs, le processus de création de la maquette numérique BIM se nomme : « Building Information Modeling ». Cette maquette numérique aussi appelée : « Building Information Model » devient l’unique source d’informations tout au long de la réalisation du projet de construction. La maquette numérique BIM permet outre un gain de temps non négligeable au projet, une amélioration de la qualité de la production via l’anticipation des possibles erreurs et sources de défauts dès les études de conception. La maitrise des coûts de construction du bâtiment et la prévision et l’optimisation des coûts de maintenance et exploitation du bâtiment (avant même la livraison en fin de chantier) est aussi un atout indéniable dans un projet BIM. En outre, le BIM peut également faciliter les analyses de dépenses énergétiques pendant le cycle de vie du bâtiment et ainsi pouvoir optimiser cette dépense par la suite. Ce cas d’usage BIM est particulièrement important dans un contexte de transition énergétique et transition écologique. En effet, la réduction de l’impact carbone des bâtiments a un impact significatif sur la réduction des gaz à effet de serre.

A voir aussi : Pourquoi s'équiper d'un destructeur de papiers en entreprise ?

Les différentes étapes d’une mission de BIM Management

Hormis pour les projets de marché public pour lesquels le BIM manager peut être intégré au projet dès la candidature, la première intervention du BIM manager aura généralement lieu en phase APS (Avant-Projet Sommaire). Les objectifs BIM sont définis dans le cahier des charges BIM de la maitrise d’ouvrage. En lien avec celle-ci, les différentes parties élaborent ensemble une convention BIM (appelée aussi protocole BIM) qui permet d’indiquer à tous les acteurs du projet, les bonnes pratiques pour un projet efficacement mené sous démarche BIM. Le BIM Manager doit initialement prendre en considération les logiciels et outils informatiques utilisés par les différentes entreprises ainsi que leurs expériences en Building Information Modeling. Le but est d’intégrer au mieux les études et réalisations de chacun dans la maquette numérique. Le BIM Manager peut aussi être amené à suggérer un renforcement des compétences d’une entreprise pour la bonne réalisation du projet. Une fois la convention BIM établie, le BIM manager est amené à suivre l’avancée du projet tout au long de la réalisation de celui-ci. Ainsi, il organise et anime des réunions régulièrement. Ces réunions doivent permettre d’assurer la bonne intégration des données de la construction dans la maquette numérique BIM. La maquette numérique doit être évidemment conforme aux exigences du maitre d’ouvrage telles que définies dans les cahiers de charges.

BIM Manager

A découvrir également : Comment le numéro non surtaxé d’un service client peut-il sauver une entreprise ?

Les compétences d’un BIM manager

Avant toute chose, un BIM manager doit avoir de solide connaissance en gestion de projet. D’autre part, il doit posséder une facilité relationnelle afin de coordonner au mieux les différents acteurs. Le BIM Manager doit également posséder des compétences multiples et variées, que ce soit en gestion de données (data management) ; ou encore dans le domaine du bâtiment afin de pouvoir dialoguer efficacement avec les architectes, bureaux d’études techniques, ainsi que les entreprises des différents corps d’état. Par ailleurs, celui-ci doit aussi maitriser les outils BIM lui permettant de gérer au mieux les données de la maquette numérique BIM. Il est aussi en mesure d’anticiper les problèmes pouvant découler de la multiplicité des interventions sur la maquette BIM réalisées par les acteurs du projet.

Les atouts d’un BIM manager pour un projet alliant qualité et rentabilité

Un BIM manager permet de gérer efficacement et de coordonner toutes les études et tous les travaux réalisés par les acteurs du projet : architectes et maitrise d’œuvre, bureaux d’études techniques, économistes de la construction et entreprises. En conséquence, nous obtenons des projets plus aboutis et de qualité supérieure. Le BIM Manager permet dès la phase conception d’exploiter au mieux toutes les qualités intrinsèques d’un projet réalisé à l’aide d’une maquette numérique : maitrise des coûts, meilleurs choix des matériaux et des systèmes et équipements (plomberie, CVC, électricité). En anticipant et coordonnant au plus juste les interactions entre les études et travaux des différents acteurs du projet, il permet aussi un gain de temps bénéfique tant à la fois à la maitrise d’ouvrage qu’aux différentes entreprises engagées sur le projet BIM, comparativement à un chantier n’utilisant pas la démarche BIM. Les projets BIM efficacement gérés sont aussi une promotion et une mise en valeur des équipes ayant collaboré au projet : particulièrement dans le secteur du BTP où la transition numérique tarde à se faire.